barrette

1. barrette [ barɛt ] n. f.
• 1366; it. barretta, berretta béret
Toque carrée à trois ou quatre cornes, des ecclésiastiques. Calotte de cardinal. Fig. Recevoir la barrette : être nommé cardinal. barrette 2. barrette [ barɛt ] n. f.
• 1751; de barre
1Petite barre portée comme ornement vestimentaire. Une barrette de diamants. broche. La barrette de la Légion d'honneur. décoration.
2Pince à cheveux, souvent munie d'un système de fermeture. « cette barrette que tu gardes dans tes cheveux comme un gage d'enfance, en ce jour de tes vingt ans » (Ben Jelloun).
3Broderie Bride décorative.
4Petite portion allongée de haschisch.
5Inform. Composant électronique qui permet d'augmenter la mémoire vive d'un ordinateur.

barrette nom féminin (italien dialectal barretta, de l'italien berretto) Bonnet carré ecclésiastique à trois ou quatre cornes, qui se porte avec l'habit de chœur. (La barrette est noire pour les prêtres, violette pour les évêques, rouge pour les cardinaux.) Casque de mineur. ● barrette (expressions) nom féminin (italien dialectal barretta, de l'italien berretto) Recevoir la barrette, être nommé cardinal. ● barrette nom féminin (de barre) Broche longue et étroite. Épingle à fermoir pour retenir les cheveux. Ruban de décoration monté sur un support rectangulaire et se fixant sur l'uniforme. Broderie Sorte de bride reliant entre eux deux motifs dans un espace vide. Habillement Petite tige rigide utilisée pour fixer les pointes d'un col de chemise, percées d'un œillet (col à barrette). Textiles Pièce métallique plate, garnie d'aiguilles, équipant les machines de préparation, en filature de lin, de jute et de laine. ● barrette (expressions) nom féminin (de barre) Barrette de crosse, pièce de fer rivée sur une des faces de la crosse et sur laquelle se fixe la bretelle du fusil. Barrette de sectionnement, partie amovible d'un appareil, destinée à interrompre la continuité d'un conducteur. ● barrette (synonymes) nom féminin (de barre) Broche longue et étroite.
Synonymes :

barrette
n. f.
d1./d Petite barre.
d2./d Petite barre formant un bijou, une broche. Barrette de diamants.
Par ext. Ruban d'étoffe monté sur une petite barre, insigne d'une décoration.
d3./d Petite pince pour tenir les cheveux.
————————
barrette
n. f. Bonnet carré des ecclésiastiques.
|| Bonnet rouge des cardinaux.

I.
⇒BARRETTE1, subst. fém.
A.— Petite barre :
1. Les pédales [d'une bicyclette] sont constituées par deux barrettes métalliques, séparées (...) d'environ dix centimètres et réunies par deux flasques...
L. BAUDRY DE SAUNIER, Le Cyclisme, 1892, p. 202.
B.— Spécialement
1. ARM. ,,Pièce du revolver munie de crans destinés à établir la solidarité de mouvement du chien et de la gachette`` (GUÉRIN 1892) :
2. À la détente [du revolver modèle 1873] sont articulées deux pièces, la barrette et le mentonnet.
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouv. matériel naval, t. 1, 1890, p. 348.
2. BIJOUTERIE
a) Bijou allongé servant d'agrafe. Barrette de diamants.
P. ext. Ruban de décoration monté sur un petit support rectangulaire et se fixant à la boutonnière. Barrette de la Légion d'honneur.
b) Petite barre disposée perpendiculairement à une chaînette de montre et que l'on passe dans la boutonnière du gilet.
P. ext., BRODERIE. Fil tendu reliant deux motifs et recouvert par un point de broderie (feston ou de bourdon)
Rem. Attesté dans GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., Ac. 1932, ROB., Lar. Lang. fr.
3. ÉLECTR. Barrette de raccordement, de sectionnement :
3. Sur une face [du bloc] un panneau en bois porte vingt-cinq paratonnerres. Sur la face opposée, est une barrette de raccordements de vingt-cinq plots.
A. LECLERC, Manuel de télégraphie et téléphonie, 1924, p. 222.
4. HORLOGERIE
a) ,,Pièce qu'on place dans un barillet, près du crochet du ressort, pour le faire adhérer à la virole`` (CHESN. 1857); ,,autre barre posée sur l'une ou l'autre platine, et dans laquelle le pivot d'une roue tourne au lieu de tourner dans le trou de la platine`` (CHESN. 1857) :
4. Jusque vers 1750 on continua à utiliser pour les mouvements des horloges à coffre et à cabinet les blocs à barrettes, généralement en fer forgé avec des paliers de laiton incorporés...
E. VON BASSERMANN-JORDAN, Montres, horloges et pendules, 1964, p. 194.
b) Rayon de roues d'une montre.
5. TECHNOLOGIE
a) Cour. Pince à cheveux munie d'un système de fermeture.
b) [En parlant d'une machine à vapeur] Petite barre qui commande l'ouverture ou la fermeture des orifices d'introduction ou d'évacuation de la vapeur.
c) ,,Petite éprouvette pour essais des métaux`` (DUVAL 1959).
Prononc. :[] ou [].
Étymol. ET HIST. — 1. 1412-14 « petite barre » (Compte de Jeh. Chiefdail, Forteresse, Despence, XII, A. mun. Orléans dans GDF. Compl. : Toise et demie de bois pour faire barrettes pour ledit huis), attest. isolée; 2. a) 1751 terme d'horlog. (Encyclop. t. 2 : Barrette, en général veut dire, parmi les Horlogers, une petite barre : mais on donne ce nom à des choses très-différentes. C'est ainsi que l'on appelle, par exemple, une très-petite barre que l'on met dans le barrillet pour empêcher que le ressort ne s'abandonne); b) 1751 « rayon de roue de carrosse » (Ibid.); c) 1838 bijout. (Ac. Compl. 1842); d) av. 1867 broderie points de barrette (Bolèze dans Lar. 19e).
Dér. de barre; suff. dimin. -ette.
BBG. — FEUGÈRE (F.). En marge de l'exposition Charles V. dans le vocab. de Du Guesclin. Déf. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 26.
II.
⇒BARRETTE2, subst. fém.
A.— Petit bonnet plat. Cet enfant a perdu sa barrette (Ac. 1835-1878) :
1. ... et, quand il ôtait sa barrette rayée de blanc et de rouge, ses cheveux coupés en brosse accusaient les contours d'une tête bizarrement bossuée.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 29.
Expr., vieilli. Parler à la barrette de qqn. Faire tomber la coiffure de quelqu'un en lui donnant un soufflet. Au fig. Lui faire des réprimandes, des reproches. J'ai bien parlé à sa barrette. ,,Je lui ai parlé sans le ménager`` (Ac. 1798).
B.— Spécialement
1. HIST. ,,Bonnet de feutre ou de laine foulée, genre de béret qui fut porté au 15e et 16e s. et qui souvent prenait le crâne jusqu'aux oreilles`` (LELOIR 1961) :
2. Le rubis est l'emblème de l'amour; il combat les épidémies, les cauchemars et la mélancolie; (...); les ducs de Bourgogne l'épinglaient à leur barrette quand ils partaient en expédition guerrière.
A. et N. METTA, Les Pierres précieuses, 1960, p. 99.
2. ÉGLISE CATH. Bonnet à trois ou quatre cornes que portent les ecclésiastiques et les docteurs (en théologie et en droit canon) :
3. Dans la chapelle, les parents attendaient, en grande toilette, (...). Puis, c'était le défilé : les diacres, qui allaient recevoir la prêtrise, en chasuble d'or; (...); les minorés, les tonsurés, le surplis flottant sur les épaules, la barrette noire à la main.
ZOLA, La Faute de l'Abbé Mouret, 1875, p. 1304.
Recevoir la barrette. Être nommé cardinal (par allusion à la barrette de couleur rouge que reçoivent et portent les cardinaux).
3. Toque des pâtissiers :
4. Le petit (...) mit les pâtés tout chauds dans sa tourtière, la tourtière dans une serviette blanche, et le tout d'aplomb sur sa barrette, partit au galop pour l'île Saint-Louis...
A. DAUDET, Contes du lundi, 1873, p. 185.
4. Vx. Chapeau de cuir porté autrefois par les mineurs du Pas-de-Calais.
P. ext. Casque de mineur :
5. Dès que le futur mineur atteignait sa treizième année, son père le présentait aux ingénieurs et, quelques mois plus tard, le guidait, vêtu d'un bleu neuf et empesé, lampe à la main et barrette en tête, vers le puits, pour sa première descente.
E. SCHNEIDER, Le Charbon, 1945, p. 260.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1366 (PROST, Inv. mobil., i, N° 586 dans BARB. Misc., 19 n° 7 : A Jehan Petit, chapelier et bourgois de Paris, pour 8 barretes vermeilles taintes en graine); 1440-42 parler à la barrette de qqn (LEFRANC, Champ. des dames, Ars. 3121, f° 72 b dans GDF. Compl. : Seigneurs, se Dieu vous doingt santé, Qu'a dit la dame glorieuse? A elle parlé a vos barrettes, A esté sa parole oye).
Empr. à l'anc. forme dial. ital. barretta, fém. (DEI), ital. berretta, attesté sous la forme du lat. médiév. biretum en 1211 à Bologne (DEI) et en ital. au sens de « chapeau » dep. 1255-1312 (Nuovi testi fiorentini, 403 dans BATT.) et plus précisément au sens de « chapeau de prélat » [biretta] dep. le XVe s. (S. degli ARIENTI, Le Porretane [1re éd. 1483] 433, ibid.). L'ital. berretta, fém. est de même que le masc. berretto, empr. à l'a. prov. berret (DEVOTO; MIGL.-DURO), v. ber(r)et.
STAT. — Fréq. abs. littér. :28.
BBG. — FEUGÈRE (F.). En marge de l'exposition Charles V. dans le vocab. de Du Guesclin. Déf. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 26. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 199. — GOUG. Mots t. 2 1966, p. 135.

1. barrette [baʀɛt] n. f.
ÉTYM. 1366; ital. baretta, barretta « chapeau », empr. à l'anc. provençal berret. → Béret.
1 Petit bonnet plat. Toque carrée à trois ou quatre cornes. || La barrette noire des ecclésiastiques. || La barrette rouge du cardinal. Calotte.Fig. || Recevoir la barrette : être nommé cardinal.
1 Tandis que le légat était confiné à Macao, le pape lui envoyait la barrette (…)
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, 39.
2 (…) l'énorme croix de la Légion d'honneur, que le jeune italien (un nonce) a reçue le matin même, l'Élysée ayant cru devoir récompenser l'heureuse mission du porteur de barrette.
Alphonse Daudet, l'Immortel, p. 113.
2 Techn. Casque plat de mineur.
————————
2. barrette [baʀɛt] n. f.
ÉTYM. 1751; attestation isolée, 1412, « petite barre de bois »; de barre.
1 Petite tige d'un assemblage métallique. || La barrette d'une chaîne de montre, d'une boucle.Techn. Pièce d'une boîte de montre, servant à adapter le bracelet.
2 Petite barre portée comme ornement vestimentaire. || Une barrette de diamant. Broche. || Il porte la barrette de la Légion d'honneur sur son uniforme. Décoration.
3 Pince à cheveux munie d'un système de fermeture. || Mèche retenue par une barrette.
4 Broderie. Bride décorative.
5 Techn. Cran, crampon d'un pneu de tracteur.
6 Portion de haschisch de forme allongée.
7 Inform. || Barrette (de) mémoire, barrette : composant électronique en forme de petite barre, qui permet d'augmenter la mémoire vive d'un ordinateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • barrette — 1. (ba rè t ) s. f. Petit bonnet plat. •   Vous [Commines] avez fait mention de ma barrette chargée de petits saints, et de ma petite Notre Dame de plomb, FÉN. XIX, 368.    Fig. J ai bien parlé à sa barrette, je lui ai parlé sans le ménager.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • barrette — BARRETTE. s. fém. Sorte de petit Bonnet. A Venise, les Nobles portent la Barrette dans les rues. [b]f♛/b] En parlant Des Cardinaux, on appelle Barrette, Leur bonnet carré rouge. Le Roi a accoutumé de donner luimême la Barrette aux Cardinaux faits …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • barrette — BARRETTE. s. f. Sorte de bonnet ou calotte. A Venise les Nobles portent la barette dans les ruës. le Roy a accoustumé de donner luy mesme la barrette aux Cardinaux faits à sa nomination. On dit prov. & fig. J ay bien parlé à sa barrette, pour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • barrette — bar clip for women s hair, 1901, from Fr. barrette, dim. of barre bar (see BAR (Cf. bar) (n.1)) …   Etymology dictionary

  • Barrette — Barrette, s. Flachsspinnerei …   Lexikon der gesamten Technik

  • barrette — [bə ret′] n. [Fr, dim. of barre,BAR1] a small bar or clasp for holding a girl s or woman s hair in place …   English World dictionary

  • Barrette — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Barette. Sur les autres projets Wikimedia : « Barrette&# …   Wikipédia en Français

  • BARRETTE — s. f. Espèce de petit bonnet plat. Cet enfant a perdu sa barrette. La barrette d un ouvrier, d un homme du peuple. Autrefois, à Venise, les nobles portaient la barrette.   La barrette de cardinal, ou absolument, La barrette, Le bonnet carré rouge …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • barrette — UK [bəˈret] / US noun [countable] Word forms barrette : singular barrette plural barrettes American a slide that a woman wears in her hair …   English dictionary

  • BARRETTE — n. f. T. d’Arts Petite barre. Barrette d’un barillet de montre, d’une chaînette de montre. En termes de Broderie, il se dit de Fils tendus recouverts par un point de broderie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.